Description

  • Le Heliand est un poème épique en Vieux-saxon qui a été écrit vers 830-840. Le poème, dont le titre signifie "sauveur", raconte la vie de Jésus dans un style de versets allitératifs d'une saga germanique. Comptant près de 6000 lignes, le Heliand est la plus grande œuvre connue écrite en Vieux-Saxon, précurseur du bas-allemand moderne. Le nom du poète est inconnu, mais quelques informations sur lui et les origines du poème peuvent être tirées de la préface latine imprimée par Matthias Flacius Illyricus en 1562 à partir d'un manuscrit qui a été depuis perdu. Le Heliand est considéré comme l'une des plus belles épopées religieuses du Moyen-âge, une œuvre qui allie la tradition poétique germanique pré-chrétienne à une affirmation de la foi chrétienne. Ce manuscrit, rédigé en écriture minuscule carolingienne, fut l'œuvre de deux scribes de l'abbaye de Corvey au milieu du 9ème siècle. Il comporte quelques lacunes, mais il est le seul manuscrit du Heliand qui conserve une partie du récit de l'Ascension, qui pourrait avoir été la fin de l'œuvre originale. Un autre manuscrit postérieur presque complet du Heliand existe encore, ainsi que quatre versions fragmentaires.

Langue

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 76 pages, vélin ; 27,3 x 20,3 centimètres

Notes

  • Cote de la Bibliothèque d’État de Bavière : Cgm 25

Institution