Remontrance des administrateurs de la Compagnie hollandaise des Indes occidentales à leur Lord le général d'État à propos de plusieurs exemples de tyrannie et de violence par les Anglais dans dans la Nouvelle-Néerlande

Description

Dans les années 1660, certains membres des colonies anglaises du Connecticut et du Massachusetts à l'est et au nord-est ainsi que du Maryland et de la Virginie au sud et au sud-ouest portèrent de plus en plus atteinte à la colonie hollandaise de la Nouvelle-Néerlande, qui était située dans des parties des états actuels de New York, du New Jersey, du Delaware et du Connecticut. Cette remontrance, ou plainte, publiée à Schiedam en 1663, était un appel lancé par les directeurs de la Compagnie des Indes occidentales aux États généraux, l'organe dirigeant des Provinces Unies des Pays-Bas, sollicitant une protection accrue contre les incursions des Anglais. La plainte a été rédigée et signée par Michiel ten Hove (1640-1689), un avocat de la Compagnie des Indes occidentales. En août 1664, les Anglais envoyèrent une flottille de quatre engins de guerre à la Nouvelle-Amsterdam (aujourd'hui New York) pour arracher le contrôle de la colonie aux Hollandais.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Pieter Sanders, Schiedam

Titre dans la langue d'origine

Remonstrantie, Vande Bewinthebberen der Nederlantsche West-Indische Compagnie, aende d'Heeren Staten Generael over verscheyde specien van Tyrannye, ende gewelt, door de Engelsche in Nieuw-Nederlant

Type d'élément

Description matérielle

Pamphlet, papier imprimé, 23 x 35 centimètres

Collection

Dernière mise à jour : 22 septembre 2014