Description

  • Willem Kieft (1597-1647) était un marchand hollandais nommé en 1638 par la Compagnie des Indes occidentales en tant que directeur général de la Nouvelle-Néerlande. Kieft instaura une politique sévère envers les Indiens de la colonie, en tentant de leur imposer des impôts et de les chasser de leurs terres. En 1643, un contingent de soldats sous le commandement de Kieft attaqua un village Raritan à Staten Island en raison d'un litige à propos de porcs prétendument volés dans une ferme hollandaise. Ceci déboucha sur le conflit sanglant de deux ans connu sous le nom de guerre de Kieft, qui fit rage dans certaines parties de ce qui est aujourd'hui la zone métropolitaine de New York (Jersey City, New Jersey, et Lower Manhattan) de 1643 à 1645, opposant les Néerlandais contre une confédération de tribus algonquines. La Compagnie des Indes occidentales destitua Kieft de son poste en 1647 et le remplaça par Peter Stuyvesant, le dernier directeur général de la Nouvelle-Néerlande avant que la colonie ne soit reprise par les Anglais en 1664. Ce journal écrit à la main par un colon hollandais inconnu, issu des collections de manuscrits de la Bibliothèque nationale des Pays-Bas, est une source importante pour l'étude des fonctions exercées par Kieft, de la guerre, et de la Nouvelle-Néerlande dans les années 1640.

Informations d'édition

  • New Amsterdam

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Journael van Nieu Nederlandt 1647. Beschreven in de jaeren 1641. 1642. 1643. 1644. 1645. en 1646

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • Plume et encre, 17 x 21 centimètres

Collection

Institution