Rapport du Comité constitutionnel de 1959

Description

Ce rapport en quatre parties a été préparé en 1959 par un comité constitutionnel établi par Sir Frederick Crawford, gouverneur de l'Ouganda, lorsque le protectorat de l'Ouganda à l'époque se préparait à l'indépendance vis à vis de la Grande-Bretagne. Le comité était présidé par John Wild, et comprenait deux autres Européens, deux Asiatiques et dix Africains. Il devait "examiner et recommander au gouverneur, la forme d'élections directes sur une liste commune pour les membres représentants du Conseil législatif à mettre en place en 1961, le nombre de sièges à pourvoir dans le cadre du système ci-dessus [et] leur répartition entre les différentes régions du protectorat ... " En raison de tensions croissantes entre les principaux royaumes du protectorat - Bunyoro, Ankole, Busoga, et surtout Buganda - la composition et les procédures électorales pour le Conseil législatif étaient des questions extrêmement sensibles au plan politique. La Grande-Bretagne a accordé l'autonomie interne à l'Ouganda en 1961. Les premières élections au Conseil législatif ont eu lieu le 1er mars 1961 selon les procédures recommandées par le comité constitutionnel. L'Ouganda a obtenu son indépendance complète vis à vis de la Grande-Bretagne le 9 octobre 1962.

Date de création

Date du sujet

Informations d'édition

Imprimeur du Gouvernement, Entebbe (Ouganda)

Langue

Titre dans la langue d'origine

Report of the Constitutional Committee 1959

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

25 x 17 pouces ; 73 pages ; comporte trois annexes

Notes

  • Document provenant du Centre de développement du droit à Kampala (Ouganda) et numérisé à la Bibliothèque nationale d'Ouganda avec la collaboration de la Carnegie Corporation de New York.

Dernière mise à jour : 22 septembre 2014