Description

  • Jusqu'à récemment, avant que Beunans Ke ne soit découvert, Beunans Meriasek était le seul mystère hagiographique connu au cornique moyen. St Mériadec était d'origine bretonne. La pièce met en scène sa carrière, en commençant par ses premières études en Bretagne et son arrivée en Cornouailles, en racontant les divers miracles qu'il a réalisés, puis évoque son retour en Bretagne, où il devint évêque de Vannes et finit par mourir chrétiennement. De nombreuses histoires individuelles sont incorporées au récit, y compris des incidents de la vie de saint Sylvestre et un miracle provoqué par l'intervention de la Vierge Marie. Beunans Meriasek est désigné Peniarth 105B MS par la Bibliothèque nationale du Pays de Galles. La collection de manuscrits Peniarth a été créée par Robert Vaughan (environ 1592-1667), qui a acquis de nombreux manuscrits importants en langue galloise pour sa bibliothèque à Hengwrt, Meirioneth. Le manuscrit a été trouvé dans les années 1860 par W.W.E. Wynne de Peniarth, Meirionnydd, parmi des articles de la bibliothèque Hengwrt qui lui avaient été légués en 1859 par un descendant de Robert Vaughan. Après avoir consulté le révérend Robert Williams, Rhydycroesau, éditeur du premier dictionnaire majeur cornouaillais, Wynne a invité le celtisant Whitley Stokes pour éditer le texte, qui parut en 1872.

Date de création

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Beunans Meriasek

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Collection

Institution