Le Livre noir de Carmarthen

Description

Le >Livre noir de Carmarthen (ainsi nommé en raison de la couleur de sa reliure et de son lien avec le prieuré de Saint Jean l'Evangéliste et Teulyddog, Carmarthen) est considéré par les chercheurs modernes comme étant l'œuvre d'un seul scribe écrivant à différents moments avant et vers l'an 1250. Il s'agit donc d'un des plus anciens manuscrits survivants écrits uniquement en langue galloise. Mis à part un petit groupe de triades se rapportant aux chevaux de héros gallois légendaires, le Livre noir est essentiellement un manuscrit de poésie. Il contient des poèmes sur des sujets religieux, tels que le "Dialogue entre le corps et l'âme", et les odes de louange et de deuil, comme l' "Élégie pour Madog ap Maredudd [décédé en 1160]."L'auteur de cette élégie n'est pas nommé dans le Livre noir, mais selon un autre manuscrit, le poème a été écrit par le poète de la cour, Cynddelw Brydydd Mawr (qui prospéra en 1155-1200). Les poèmes les plus remarquables dans le manuscrit sont ceux portant sur les héros de l'Âge sombre britannique, en particulier ceux liés à la légende de Myrddin. Le Livre noir de Carmarthen est désigné Peniarth MS 1 par la Bibliothèque nationale du Pays de Galles. La collection de manuscrits Peniarth a été créée par Robert Vaughan (environ 1592-1667), qui a acquis de nombreux manuscrits importants en langue galloise pour sa bibliothèque à Hengwrt, Meirioneth. La collection a été transférée à la Bibliothèque Peniarth, Meirioneth, en 1859, et de là à la nouvelle bibliothèque nationale en 1909.

Dernière mise à jour : 22 septembre 2014