Constitution de la Floride de 1838

Description

Le 3 Décembre 1838, les délégués de l'ensemble du territoire de la Floride se sont réunis dans la ville de Saint-Joseph afin de rédiger une constitution en préparation du statut d'État. Même si Saint-Joseph allait disparaître de la carte en une décennie, après avoir subi un ouragan dévastateur et des épidémies répétées de fièvre jaune, les travaux de la convention constitutionnelle ont survécu, résultant en ce document. La Constitution de 1838 établissait un gouverneur à un seul mandat, un parlement bicaméral, des restrictions sévères sur les banques (en réponse à la crise bancaire nationale de 1837), et une stricte séparation de l'église et l'état (aucun homme d'église ne pouvait servir en tant que gouverneur ou législateur). Les délégués ont utilisé comme modèle les constitutions de plusieurs autres États du Sud. Cette Constitution, approuvée en 1845 par le Congrès des États-Unis, est restée le document de base régissant l'État durant la guerre civile. La Floride confédérée a modifié, mais n'a pas abrogé, la Constitution de 1838. En 1865, les délégués de la reconstruction ont adopté une nouvelle constitution dans le cadre du processus de rétablissement de la Floride dans l'Union. La constitution originale, signée par les délégués, n'a jamais été retrouvée.Considéré comme une "copie de secrétariat", ce document est la seule copie connue de la Constitution de 1838.

Dernière mise à jour : 17 octobre 2011