Description

  • Le Codex de Chavero concerne l'économie et la fiscalité. Il est écrit en espagnol et contient 18 planches de glyphes et comptes numériques utilisant le système méso-américain de chiffres et de mesures, avec des variations originaires de la région de Huexotzingo (dans l'actuelle Puebla, au Mexique). Ce codex fait partie de la documentation d'une procédure judiciaire auprès de la cour royale intentée par la communauté de Huexotzingo contre des fonctionnaires autochtones accusés de percevoir des impôts injustes et excessifs. Les fonctionnaires, dans leur réponse à un questionnaire, décrivent les différentes taxes payées par les 21 districts de Huexotzingo entre 1571 et 1577 : de l'argent, du maïs, des chemises et des couvertures. L'action en justice comprenait des dépositions par tous les fonctionnaires, passés et présents, et constitue donc une source précieuse d'informations concernant l'organe gouvernemental autochtone. Chaque district avait présenté un relevé des impôts payés chaque année. Dix-sept de ces relevés figurent sur le codex, un par planche. La planche restante décrit les contributions pour des projets extraordinaires, en particulier la construction de l'église dans le district de San Salvador. Les relevés de compte utilisent le système numérique méso-américain, avec quelques variantes caractéristiques du système mexicain : les quantités sont représentées en ajoutant des objets, un losange multiplie une quantité par 10, une demi-lune représente 15, le pavillon ou pantli représente 20 et une touffe de cheveux, tzontli, signifie 400.

Date de création

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Códice Chavero de Huexotzingo

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 139 pages mesurant 31,5 x 22 centimètres, rédigées en espagnol, et 18 planches mesurant 31,5 x 43 centimètres, représentant des glyphes et des comptes dans la tradition méso-américaine.

Notes

  • Ce codex a appartenu à la collection de l'historien et collectionneur d'antiquités italien Lorenzo Boturini entre 1735 et 1743 et plus tard à l'historien mexicain Alfredo Chavero, qui en fit don au Musée national de Mexico en 1906.

Institution