Description

  • Ce document a été créé pour consigner les exploits militaires et politiques au 11ème siècle du seigneur mixtèque Huit-Cerf (également appelé Griffe d’Ocelot), ainsi que ceux d'un autre dirigeant, Quatre-Vent, mais également les cérémonies religieuses marquant ces exploits. Ce codex, dont on estime qu'il fut créé au 12ème siècle, fut acquis par le Musée national aux environs de 1891 et reproduit en 1892. La vie de Huit-Cerf, représentée dans tous les codex préhispaniques mixtèques connus, comprend la conquête de deux domaines mixtèques importants : Tilantongo et Tututepec. Par ce biais ainsi que par d'autres conquêtes et grâce aux alliances par mariage qu'il favorisa, Huit-Cerf parvint à réaliser l'unification politique des nombreux domaines mixtèques de la période post-classique. L'éminent archéologue et historien mexicain Alfonso Caso (1896-1970), pionnier de l'étude des cultures préhispaniques de la région d'Oaxaca, a démontré que ce codex et le Codex Becker I (au Museum für Völkerkunde de Vienne, en Autriche) sont des fragments d'un codex unique. L'assemblage de Caso peut être vu dans l'édition des codex de Miguel León-Portilla de 1996, dans laquelle les fragments ont été réunis pour la première fois et nommés Codex Alfonso Caso en l'honneur du grand maître.

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Códice Colombino

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • Cuir de cerf tanné plié sous forme d'écran, peint d'un côté, 24 sections divisées en quatre fragments (pages 1-15, 17-19, 20-24 et 16). Le début, la fin et certaines pages intermédiaires manquent. Environ 18,5 x 606,5 centimètres.

Notes

  • Ce codex a un thème historique, décrit de façon linéaire, bien que les épisodes restent difficiles à comprendre étant donné leur symbolisme complexe. Le sens de la lecture du codex est organisé en bandes horizontales, qui vont du bas vers le haut du codex en zigzag. La lecture commence en bas à gauche et se poursuit vers la droite. Lorsque la bande atteint le côté droit de l'écran, elle se lit ensuite de droite à gauche et ce schéma continue ainsi jusqu'en haut. Une fois que le récit atteint le haut, la lecture descend sur la page suivante de façon similaire. Les personnages dépeints sur le codex manquent de perspective, ce qui est une caractéristique des illustrations préhispaniques ; les objets sont entourés d’un trait noir et les couleurs sont riches et variées, bien qu'elles soient maintenant un peu détériorées.
  • Cet ouvrage contient des annotations en mixtèque écrites en caractères latins, ajoutées probablement en 1541, l'année qui y est mentionnée. Ces annotations répertorient les limites des terres de la population mixtèque, à Oaxaca, sans aucune relation directe avec le contenu du codex. Ce codex fut utilisé en 1717 lors d'un procès à propos d'un litige foncier entre les habitants de Tututepec et Sola. Les Archives générales nationales abritent des documents au sujet de ce procès ainsi qu'une description du codex.

Institution