Description

  • L'histoire des Afghans, publiée en anglais en 1829, est la première histoire du peuple afghan traduite depuis une langue non-occidentale à paraître dans une langue européenne. L'œuvre originale a été composée en persan, en 1609-11, par Neamet Ullah (actif de 1613 à 1630) de la cour de l'empereur moghol Jahangir (1569-1627). Ullah a basé son ouvrage sur les données compilées par Hybet Khan, préposé du général afghan Khan Jahan Lodi. La traduction provient du philologue et orientaliste allemand Bernhard Dorn (1805-1881), qui a travaillé à partir d'une copie de l'ouvrage effectuée par Fut'h Khan en 1718. Le livre retrace l'histoire de Yacoob Israël, à qui l'ouvrage attribue l'origine des Afghans, la vie du petit-fils de Yacoob, le roi Talut (Saul), et la migration de ses descendants en Ghor (dans l'actuel Afghanistan), la propagation de l'Islam et l'influence de Khaled Ben Valeed, un officier de l'armée célèbre qui s'est converti à l'Islam et a utilisé ses compétences militaires pour répandre l'Islam en Asie centrale et méridionale. L'ouvrage dresse la chronique des règnes des souverains de deux dynasties qui ont donné naissance à l'Empire moghol, à savoir les sultans Behlol, Sekander et Ibrahim de la famille Lodi, et Sher Shah de la famille Suri. La dernière partie retrace la vie des Afghans derviches-devenus-saints, et le livre se termine par un état généalogique des tribus afghanes descendantes de Sarbanni, Batni, et Ghurghust, les trois fils du patriarche Abd Ulrashid (également connu sous le nom de Pathan, une variation du terme "pachtoune"), descendant du roi Talut.

Auteur

Traducteur

Date de création

Informations d'édition

  • Printed for the Oriental translation committee, Londres

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • History of the Afghans

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Institution