Description

  • Ja‘far ibn Muḥammad al-Balkhī (787–886), connu sous le nom d'Abū Ma‘shar, vivait à Bagdad au 9ème siècle. À l'origine une érudit islamique versé dans l'Hadith (les traditions prophétiques de Muhammad) et contemporain du célèbre philosophe al-Kindi, Abu Ma'shar s'intéressa à l'astrologie à l'âge relativement avancé de 47 ans. Il devint l'auteur le plus important et le plus prolifique en matière d'astrologie au Moyen Âge. Son propos intégrait et élargissait les études d'érudits plus anciens d'origine islamique, perse, grecque et mésopotamienne. Ses œuvres furent traduites en latin au 12ème siècle et, grâce à leur large diffusion sous forme de manuscrit, eurent une grande influence sur les érudits occidentaux. Kitab al-Mudkhal al-Kabīr (Grande Introduction) est son œuvre la plus importante et la plus fréquemment citée par les érudits occidentaux. Elle contient une théorie astrologique sur la nature de l'influence de la lune sur les marées et fut l'ouvrage majeur sur ce sujet durant le Moyen Âge. Cette édition est la traduction de 1140 en latin par Hermann de Carinthie, tout d'abord imprimée par Erhard Ratdolt à Augsbourg, en Allemagne, en 1489. La vignette de titre gravée sur bois d'un astronome au visage noir et lisant les étoiles avec un astrolabe et un compas est l'une des représentations les plus connues d'un astronome de la Renaissance.

Auteur

Traducteur

Date de création

Informations d'édition

  • Melchior Sessa pour Jacob Pentius Leucensis, Venise

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Introductorium in astronomiam Albumasaris Abalachi octo continens libros partiales

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 126 pages ; illustrations

Institution