Su Ruolan

Description

Le portrait est de Su Hui, une talentueuse femme érudite et poète du quatrième siècle dont le nom de courtisane était Ruolan (“telle une orchidée”). Elle est célèbre pour un poème palindromique qu'elle broda selon différentes soies de couleurs pour exprimer son amour pour son mari, qui avait été exilé en un lieu éloigné sur les routes commerciales de l'Asie Centrale. Différentes versions du poème existent. L'une compte 112 caractères disposés sur huit rangs de 14 caractères. Ils ne signifient rien à moins que le lecteur ne commence par le caractère "époux" sur le premier rang et puis lise en suivant une diagonale vers la droite. Une ligne parfaite de sept syllabes est formée lorsque le lecteur atteint la bordure du dessin. Après être descendu d'un caractère au coin inférieur droit du tracé, le lecteur doit remonter en diagonale vers la gauche pour obtenir la ligne correspondante du couplet. Le lecteur poursuit d'une manière similaire jusqu'à ce que le poème en 16 lignes qui en résulte se conclue par l'espoir que l'empereur permettra à l'époux de l'auteur de revenir et d'apaiser sa solitude. Une autre version de cette œuvre compte 841 caractères. L'Impératrice Tang, Wu Zetian écrivit qu'elle trouva plus de 200 poèmes dans le motif.. Un homme du 18ème siècle qui a dû consacrer un temps considérable au puzzle prétendit avoir découvert 9 958 poèmes dans l'œuvre.

Dernière mise à jour : 29 septembre 2014