Proclamation d'émancipation

Description

A l'origine, le Nord s'est engagé dans la Guerre civile avec le Sud pour empêcher la sécession par le Sud et préserver l'Union. Mettre fin à l'esclavage n'était pas un objectif. Ceci changea le 22 septembre 1862, lorsque le président Abraham Lincoln publia sa proclamation d'émancipation préliminaire, qui déclarait que les esclaves de ces États ou parties d'État encore en rébellion à compter du 1er janvier 1863, seraient affranchis. Cent jours plus tard, une proclamation d'émancipation fut promulguée par Lincoln déclarant "que toutes les personnes détenues comme esclaves" dans les zones rebelles "sont et doivent dorénavant être libres." Cette initiative audacieuse de Lincoln était une mesure militaire par laquelle il espérait inciter les esclaves de la Confédération à soutenir la cause de l'Union. Parce qu'il s'agissait d'une mesure militaire, la proclamation fut limitée à bien des égards. Elle ne s'appliquait qu'aux États ayant fait sécession de l'Union, et maintenait l'esclavage dans les États frontaliers. Même si la Proclamation d'émancipation ne mit pas fin à l'esclavage, elle transforma fondamentalement le caractère de la guerre. Désormais, chaque avancée des troupes fédérales élargissait le domaine de la liberté. En outre, la proclamation annonçait l'acceptation d'hommes noirs au sein de l'armée et de la marine de l'Union. À la fin de la guerre, près de 200 000 soldats et marins noirs avaient combattu pour l'Union et pour leur propre liberté.

Dernière mise à jour : 11 septembre 2013