Histoire de l'Arménie

Description

Mik’ayel Ch’amch’yants’ naît à Istanbul en 1738. Après avoir étudié et travaillé comme joaillier dans sa ville natale, il rejoint en 1762 la Congrégation des pères mékhitaristes au monastère Saint-Lazare de Venise. Fondé par Abbott Mekhitar (1676–1749) en 1700, l'ordre des mékhitaristes se consacrait au renouveau religieux, culturel et littéraire de l'Arménie, alors sous le contrôle de l'empire Ottoman. Ch’amch’yants’ est nommé professeur de langue arménienne à Saint-Lazare en 1774 et publie en 1784 le premier volume de Histoire d'Arménie depuis les origines jusqu'à 1784, dont il achèvera le dernier volume en 1786. Écrit sous forme de chronique en utilisant et en analysant délibérément des sources primaires non-arméniennes, cet ouvrage en trois volumes de 3000 pages constitue le premier examen critique de l'histoire du peuple arménien. En 1811, Ch’amch’yants’ rédige une version abrégée de son histoire, qui sera traduite en anglais et publiée en Inde en 1827. Son œuvre exercera une grande influence sur l'arménologie et l'orientalisme tout au long du XIXe siècle, et est toujours considérée par les spécialistes comme un classique du domaine. En 1795, Ch’amch’yants’ est nommé représentant permanent des mékhitaristes à Istanbul, où il meurt en 1823.

Informations d'édition

I Tp-i Petrosi Vaghvaziantsʻ, I Venetik

Titre dans la langue d'origine

Պատմութիւն Հայոց

Type d'élément

Description matérielle

3 volumes : carte en couleur illustrée ; 26 centimètres

Dernière mise à jour : 29 septembre 2014