Description

  • Ce fragment de calligraphie est composé de trois panneaux contenant des textes en caractères nasta'liq. Un texte est écrit à l'encre noire sur du papier bleu, un autre à l'encre blanche sur du papier beige avec deux triangles enluminés (ou onglets) dans les angles supérieur et inférieur, et un troisième (au bas de la page) écrit à l'encre noire sur du papier beige. Ces trois panneaux furent découpés et disposés ensemble dans un cadre doré, puis collés sur une feuille de papier plus grande, décorée de paillettes d'or. Le panneau bleu contient des vers composés par le poète mystique Badr al-Dīn Hilālī (mort entre 1528 et 1529 ; en l'an 935 ou 936 après l'Hégire), dont le nom apparaît dans le triangle supérieur gauche. Les deux autres panneaux de texte incluent des prières dédiées à un roi, lui souhaitant gloire et santé, et rédigées dans le style de poésie appelé tarji-band (entre chaque strophe avec une rime différente, un seul hémistiche apparaît avec sa propre rime). En haut à gauche, le panneau contenant le texte écrit à l'encre blanche présente la signature du calligraphe Mir 'Ali dans l'angle inférieur gauche. Cet éminent calligraphe persan, de son nom complet Mīr 'Alī Ḥusaynī Haravī (1476–1543 env.), fut actif dans la ville d'Hérat (aujourd'hui en Afghanistan) au cours du XVIe siècle, jusqu'à ce qu'il fut emmené à Boukhara (en actuel Ouzbékistan) en 1528 ou 1529 par le souverain chaybanide 'Ubaydallah Khan Uzbek. Il était non seulement un maître de la calligraphie, mais également un poète à part entière qui composa plusieurs échantillons de vers (qit'as) en l'honneur de ses saints protecteurs. Le texte réalisé à l'encre noire sur du papier bleu est signé par un autre calligraphe, le sultan Bayezid (mort en 1578). Ce dernier fut un élève estimé de Mīr ʻAlī, qui le considérait comme son fils spirituel et réalisa même pour lui des œuvres de calligraphie, les signant de son nom accompagné d'une dédicace à son « illustre fils, le sultan Bayezid ». Ce fragment de calligraphie vise peut-être à souligner la relation étroite entre un maître et son élève en rassemblant leurs œuvres et en les collant sur une même page d'album.

Auteur

Calligraphe

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Verses by Hilālī

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 21,5 x 33,5 centimètres

Collection

Institution