Description

  • Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre III traite de l'origine des dieux, en particulier de Tezcatlipoca et de Quetzalcoatl, et inclut des appendices sur l'au-delà et l'éducation. La religion aztèque était imprégnée d'histoires sur la naissance, la mort et le retour à la vie des dieux. Ce processus perpétuel de régénération se reflétait dans les cérémonies impliquant notamment des sacrifices humains et dans l'architecture de Tenochtitlan. Le Templo Mayor (grande pyramide) était dédié à Huitzilopochtli et à Tlaloc, et contenait deux sanctuaires distincts qui leur étaient consacrés. Cette double construction revêtait une grande importance dans la cosmologie mésoaméricaine, symbolisant les deux montagnes sacrées, Tonacatepetl (la montagne de la subsistance) et Coatepec (la montagne du serpent). Le sanctuaire consacré à Tlaloc, dieu de la pluie, représentait la montagne abritant, entre autres le maïs que Quetzalcoatl déroba des dieux pour le donner aux hommes. Le sanctuaire dédié à Huitzilopochtli, dieu de la guerre et du Soleil, représentait la montagne sur laquelle il naquit, déjà adulte et vêtu des habits des guerriers, sa mère Coatlicue l'ayant créé après avoir placé une boule de plume sur ses genoux. Sur cette montagne, il vainquit sa sœur Coyolxauhqui, déesse de la Lune, et ses 400 frères, jaloux de sa naissance. Une fois morts, ils formèrent la Voie lactée. L'appendice sur l'éducation contient, sur le feuillet 232v, une représentation de parents emmenant leurs enfants à l'école qui compte parmi les illustrations les plus remarquables du Livre III. Les nobles envoyaient leurs enfants au calmecac (alignement de maisons), école extrêmement stricte réservée à l'élite, où les élèves recevaient les enseignements pour devenir « ceux qui commandent, les chefs, les sénateurs et les nobles, […] ceux qui occupent des fonctions militaires ».

Créateur

Date de création

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Libro tercero, del principio que tuujeron los dioses

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • Relié dans le volume 1. Encre sur papier ; 310 x 212 millimètres

Collection

Institution