Description

  • Muḥammad ibn Ibrāhīm Ṣadr al-Dīn Shīrāzī (1571–1640), plus connu sous le nom de Molla Sadra, fut le philosophe, théologien et mystique islamique persan qui mena la renaissance culturelle iranienne au XVIIe siècle. Figure de proue du mouvement illuminatif, ou ishrâqî, école de philosophes mystiques, Molla Sadra est généralement perçu par les iraniens comme le plus grand penseur que l'Iran ait produit, et il est probablement le philosophe le plus important et le plus influent du monde musulman des quatre derniers siècles. Il appartient à l'école de philosophie appelée théosophie transcendantale. Nombreux sont ceux qui considèrent que la portée de la philosophie et de l'ontologie de Molla Sadra pour la philosophie islamique est comparable à celle des écrits du philosophe allemand Martin Heidegger pour la philosophie occidentale du XXe siècle. La philosophie originale de Molla Sadra mélangea et transforma différentes sources, telles que l'avicennisme, la philosophie illuminative de Suhrawardī, la métaphysique soufie d'Ibn al-Arabi et la théologie chiite, d'une façon plus ambitieuse et ingénieuse que celle de ses prédécesseurs. Le manuscrit présenté ici, de la propre main de Molla Sadra, est un recueil d'écrits littéraires et philosophiques, notamment quelques-uns des siens, qu'il collecta au fil du temps. Il inclut un court article de Mīr Dāmād, célèbre professeur de Molla Sadra, écrit par Mīr Dāmād lui-même. Cet ouvrage est conservé dans la collection de manuscrits de la Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran.

Auteur

Contributeur

Date de création

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • سفينهٔ ملاصدرا

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 394 pages

Institution