Les merveilles de la création

Description

Érudit iranien distingué, Zakarīyā ibn Muhammad al-Qazwīnī (1203–1283 env.) fut très versé en poésie, en histoire, en géographie et en histoire naturelle. Il exerça en tant que juriste et juge dans différentes localités d'Iran et à Bagdad. Après avoir voyagé en Mésopotamie et en Syrie, il écrivit son ouvrage de cosmographie le plus célèbre en langue arabe, 'Aja'eb ol-makhluqat wa qara'eb ol-mowjudat (Les merveilles de la création, ou littéralement, Les merveilles des choses créées et les curiosités des choses existantes). Souvent accompagné d'illustrations, ce traité fut extrêmement populaire et il est aujourd'hui conservé dans de nombreux manuscrits. Il fut traduit en persan, en turc et en allemand. Cet ouvrage aborde des sujets tels que l'astrologie, la cosmologie et les sciences naturelles. Les thèmes du livre sont divisés en deux grandes catégories : le sublime et le transcendantal, et l'élémentaire ou le matériel. En raison de l'abondance d'informations que renferme son ouvrage, al-Qazwīnī fut souvent comparé au grand érudit romain Pline l'Ancien (23–79 apr. J.-C) et appelé le « Pline du Moyen Âge ». Le manuscrit présenté ici, une traduction en persan de l'Aja'eb, contient de curieux dessins et peintures de style persan, monochromatiques et à l'aquarelle. Cet exemplaire est conservé dans la collection de manuscrits de la Bibliothèque et archives nationales de la République islamique d'Iran.

Dernière mise à jour : 17 septembre 2014