Panneau calligraphique gulzar

Description

Ce panneau calligraphique exécuté en noir et rouge sur un fond blanc décoré d'or contient plusieurs prières (du'a's) adressées à Dieu, au prophète Mahomet et à son gendre Ali. Les lettres des plus grands mots sont exécutées en écriture nasta'liq et sont remplies de motifs décoratifs, d'animaux et de figures humaines. Ce style d'écriture remplie de divers motifs est appelé gulzar, ce qui signifie littéralement « jardin de roses » ou « plein de fleurs ». Il est habituellement appliqué à l'intérieur d'inscriptions écrites en nasta'liq, comme celle-ci. L'écriture gulzar était populaire en Iran à la fin du XVIIIe siècle et au XIXe siècle. Cette pièce, écrite par le calligraphe Husayn Zarrin Qalam (« Hussayn à la plume d'or ») pour le sultan Husayn Khan en 1797-1798, date du début de la dynastie Qajar en Iran (1785-1925). Tout autour des plus grandes lettres composées dans le style nasta'liq et remplies de motifs se trouvent de plus petites prières chiites exécutées dans plusieurs écritures différentes, notamment thuluth, naskh, nasta'liq, shikasta, tawqi' et kufi. Une inscription est même écrite à l'envers, comme si elle avait été exécutée à l'aide d'un miroir. La variété même de ces écritures et la plus grande composition gulzar du centre avaient pour but de présenter la maîtrise qu'avait Husayn Zarrin Qalam des principales écritures calligraphiques.

Dernière mise à jour : 17 septembre 2014