Description

  • Inspiré par l'humanisme italien et par son tuteur et collectionneur de livres, János Vitéz, l'archevêque de Strigonie, Matthias Corvin Ier de Hongrie (1443-1490) se passionna pour les livres et le savoir. Proclamé roi de Hongrie en 1458 alors qu'il est âgé de 14 ans, Matthias est grandement acclamé pour ses victoires contre les Turcs ottomans et pour son mécénat de l'enseignement et des sciences. Il créa la Bibliotheca Corviniana, l'une des plus illustres bibliothèques d'Europe de son temps. Après sa mort, et notamment après la conquête de Buda par les Turcs en 1541, la bibliothèque fut dévastée et la majeure partie de la collection fut détruite, laissant quelques volumes éparpillés dans toute l'Europe. Ce codex, faisant initialement partie de la bibliothèque de Corvin et maintenant conservé à la bibliothèque laurentienne des Médicis, à Florence, date de la fin des années 1480. Il contient des ouvrages écrits au milieu des années 1470 par Domizio Calderini (1447–1478), courtisan, érudit, humaniste et commentateur littéraire controversé, né dans la province de Vérone et mort à Rome. Ses commentaires sur les Satires de Juvénal, les Silves de Publius Papinius Statius, la Lettre de Sappho d'Ovide et les œuvres du poète élégiaque Sextus Propertius sont inclus dans cet ouvrage. La collection de la Bibliotheca Corviniana a été inscrite au Registre de la Mémoire du monde de l'UNESCO en 2005.

Auteur

Langue

Titre dans la langue d'origine

  • Commentarii in satiras Iuvenalis; In silvas Statii; In Sappho Ovidii; In Propertii loca interpretatio; Ex libro observationum

Lieu

Période

Thème

Mots-clés supplémentaires

Type d'élément

Description matérielle

  • 240 feuillets : parchemin ; 348 x 230 millimètres

Collection

Institution

Références

  • Biblioteca Medicea Laurenziana, The World of the Aztecs in the Florentine Codex, (Mandragora: 2007).